Appel à témoignages

QUE SONT DEVENUS LES COLLEGIENS INCORPORES DE FORCE DANS L’ARMEE ALLEMANDE ?

mercredi 9 septembre 2015 par Nicolas Mengus

L’Alsace a la chance d’avoir des collèges d’enseignement catholique dont certains sont des collèges épiscopaux. Notamment le collège Saint-Etienne, par exemple.Mais d’autres établissements sont concernés (Zillisheim,Walbourg...).

Dans tous ces collèges, des élèves ont été concernés par la terrible conscription obligatoire instaurée par le Gauleiter Wagner de sinistre mémoire. Ces malheureux incorporés de force à la fleur de l’âge se sont retrouvés projetés dans des unités combattantes de la Wehrmacht ou même dans des unités SS et envoyés sur le front russe combattre à leur corps défendant l’Armée rouge.

Nombre d’entre eux ont été tués dans un combat sans merci ou ont disparu sans traces.D’autres ont été fait prisonniers pour mourir misérablement dans un camp soviétique à la suite de conditions extrêmes, mal nourris, mal soignés, harassés par un travail épuisant.

Pour tenter de retrouver les traces de ces incorporés de force élèves de l’enseignement catholique de ces années noires, nous faisons appel à tous ceux qui auraient eu un parent élève de l’enseignement catholique pour recueillir leur témoignage, leurs souvenirs pour tenter d’établir une liste des noms de ces jeunes morts dans une guerre qui ne les regardait pas, afin que leur mémoire se perpétue au-delà d’une simple mention « à nos Morts » apposée dans un glorieux anonymat sur nombre de stèles des monuments aux morts de nos villes et villages d’Alsace.

Roland Schmitthaeusler


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 175 / 1528419

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Avis de recherche  Suivre la vie du site Liste des avis de recherche   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 24