Un « Malgré-Nous » dans l’engrenage nazi

lundi 20 juillet 2015 par Nicolas Mengus

Paul Freundlich est un de ces Alsaciens qui ont été enrôlés sous la contrainte par les nazis à partir de 1942. Son parcours l’a mené, comme beaucoup d’autres, au Reichsarbeitsdienst, où il n’a pu que constater les horreurs provoquées par les bombes au phosphore larguées sur la ville de Cologne. Il est ensuite envoyé dans la Wehrmacht, direction l’Est. Serbie, Roumanie, Hongrie, le front au sud de Budapest... Il est toujours hanté par l’horreur des combats, l’agonie des blessés démembrés, les femmes allemandes violées par les Soviétiques, la captivité.… « Il y a des choses que l’on tient absolument à oublier, même si c’est impossible », dit-il.

Ce récit a pour originalité d’avoir d’abord été publié au Portugal et en portugais. Son auteur, Pedro Cantinho Pereira, natif de Lisbonne, a étudié, entre 1975 et 1993, à Strasbourg et à Paris où il est devenu docteur en Histoire. De la rencontre des deux hommes est née une amitié, mais aussi une prise de conscience du narrateur qui avait, dans ses jeunes années, échappé de peu à son incorporation dans l’armée portugaise et à sa participation aux guerres coloniales menées par le Portugal, en Afrique, jusqu’en 1974. Ce livre offre donc une approche différente de l’enrôlement forcé dans l’armée allemande, avec cette question lancinante, finalement commune au Français et au Portugais : « Quelle vie aurait-il eu si… ? ».

Nicolas Mengus

Pedro Cantinho Pereira, Un « Malgré-Nous » dans l’engrenage nazi. Les sacrifiés de l’Histoire, L’Harmattan, Paris, 2015, 208 pages, 21,50 €


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 227 / 1528413

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Compte-rendus   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 24