Télévision

La division « Das Reich » : Le point de vue de Michel Foechterlé

mercredi 18 mars 2015 par Nicolas Mengus

Le documentaire sur la division « Das Reich » amène quelques réflexions de ma part, bien que je ne sois pas un spécialiste de la question.

1, on m’a toujours répété que l’Histoire est une science exacte et que, dès qu’on écrit une anecdote historique, et de plus sur un sujet qu’on sait par avance qu’il est particulièrement sensible, on a tout intérêt à vérifier ses écrits. En effet certains chiffres cités (voir articles des DNA du 11 mars 2015), qui font polémique, semblent véritablement très exagérés.

2, en effet le témoignage de l’incorporé de force alsacien n’est pas très glorieux. Il est effectivement vrai, mais d’autres témoignages d’incorporés de force, comme indiqué dans l’article des DNA, auraient dû être retenus.
Je pense à un documentaire ,diffusé il y a plus de 20 ans, concernant les pendaisons de Tulle. Autant que je m’en souvienne, il s’agissait du récit de l’interprète incorporé de force qui se tenait debout près d’une table où le commandant de la compagnie SS mangeait à table avec le maire de Tulle. Pendant ce repas, les pendaisons ont commencé ! Ce récit m’avait bouleversé, surtout qu’il émanait d’un soldat alsacien qui était d’une dignité extraordinaire.

3, Germain Muller, que j’ai beaucoup apprécié, a écrit cette fameuse pièce de théâtre : « Redde m’r nimm dafun » . Il avait raison d’en parler ainsi. Par contre, il se trouve que, maintenant, alors que les derniers témoins vont disparaître avec le temps, l’on se voit constamment en train d’essayer de corriger ou de rectifier les dires ou commentaires de tel ou tel écrivain, auteur, journaliste ou bien d’autres….

A mon avis, à force de ne plus en parler, ce que je comprends très bien à vrai dire, beaucoup de Français ignorent complètement le drame qu’ont connu les Alsaciens pendant l’Occupation et l’Annexion. Les Alsaciens ne veulent plus en parler, mais quand quelqu’un donne un point de vue, tous les Alsaciens lui tombent dessus, j’exagère à peine… Il faut savoir ce qu’on veut.

4, c’est bien dommage qu’il n’existe aucun film à ce jour, aucun réalisateur ne l’a encore fait, pour tourner un film « culte » qui résume les pérégrinations d’un « Malgré-Nous », sans romancer une histoire, mais en montrant que des faits réels, tels qu’ils s’étaient effectivement déroulés. La vérité, que la vérité.
On aurait pu en faire un téléfilm en plusieurs feuilletons, car le sujet est vaste, tellement les épisodes ont été très marquants au fur et à mesure des mois et des années d’Annexion.
On va peut être se battre pour montrer le récit d’un héros, d’un lâche, d’un « Malgré-Nous » « normal », bien sûr, mais il faut tout montrer. Les Hommes ne sont que des Hommes.

Récemment les chaînes françaises ont passé le feuilleton « Un village français », mais, à la longue, l’histoire ne tenait plus debout, c’était romancé à l’extrême.

Je sais que vous menez un combat sans fin pour rétablir la vérité et je vous félicite.

Michel Foechterlé Ammerschwihr le 16 mars 2015


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 191 / 1531546

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Billet d’humeur   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 31