Haut-Rhin

KELBEL Jean-Pierre

Merci à Mme Van Soeterstede pour nous avoir transmis les documents familiaux le concernant

jeudi 26 juin 2014 par Nicolas Mengus

Qui peut nous transmettre des renseignements complémentaires sur le parcours de Jean-Pierre Kelbel ?

  • Né à Metzeral (Haut-Rhin) le 8.7.1926.
  • apprenti maçon en 1943 chez son père Louis André Kelbel à Strasbourg-Neudorf. Il avait également fréquenté la Rudolf-Schwander-Schule à Strasbourg.
  • Dans une lettre du 6.12.1948, la Délégation des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en Hongrie, basée à Budapest, demandait à la famille des renseignements complémentaires, ceux en sa possession étant alors insuffisants pour aboutir à un résultat sérieux.

Dans des documents de la DRK (juillet 1972), on apprend :

  • qu’il était Funker dans la SS-Nachrichten-Abteilung 509.
  • qu’il est déclaré disparu depuis février 1945.
  • qu’il est probablement mort lors des combats de Budapest entre le 24.12.1944 et le 15.2.1945.
  • qu’il figure dans la Bildliste de la DRK, Bd. WA, p.120.
  • qu’il est également recherché par sa tante, Margarethe Weidenmuller (*6.2.1899), de Düsseldorf.

On conserve deux lettres de lui :

  • celle datée du 23.7.1944 indique la FPN 31344 E (il dit avoir appris que Strasbourg aurait été bombardée).
  • celle datée du 10.9.1944 indique la FPN 41 696 D.

Le 7.10.1946, l’association « Alsace et Lorraine libres », à Londres, informe les parents qu’ils font suivre la demande de recherche auprès de la Mission Militaire de Récupération à Berlin.

Au 28.4.1947, la WASt ne possédait pas de fiche concernant Jean-Pierre Kelbel.

Au 20.6.1947, le 5e Bureau confirme que Jean-Pierre Kelbel figure bien au Fichier National, mais qu’aucune information n’est « susceptible d’orienter les recherches en un lieu déterminé ».

Une lettre de Marthe Kelbel, du 15.5.1947, indique notamment qu’elle a écrit « directement au Maréchal Stahlin par l’ambassade qui m’a laissé répondre que mon fils était introuvable ».

En 1948, le Groupe Français du Conseil de Contrôle reconnaît son impossibilité à trouver une trace de Jean-Pierre Kelbel.

L’acte de disparition (qui date de 1951) mentionne qu’il a été incorporé dans l’armée allemande le 14.10.1944 et que ses dernières nouvelles remontent au 31.10.1944 et proviennent de Hongrie.

Une lettre de l’ADEIF du Bas-Rhin, datée du 7.11.1953, fait état du témoignage de l’Allemand Konrad Kimmer, de Kosching, Kreis Ingolstadt/Donau, qui a reconnu Jean-Pierre Kelbel sur une photo comme appartenant à la 3e compagnie de SS-Korps Nachrichten Abteilung 109, FPN 41 696, et qu’il l’a vu pour la dernière fois en janvier 1945 dans le Kessel de Budapest.

D’après une demande de jugement déclaratif de décès par son frère André (6.2.56), on apprend que :

  • il était technicien en bâtiment
  • il a été enrôlé de force le 6 juin 1944
  • la dernière lettre de Jean-Pierre date du 31.10.1944 et a été envoyée de Hongrie.

Merci pour tout complément qui pourra nous être apporté.

Nicolas Mengus

Patrick Kautzmann


Mots-clés

Les liens ci-dessous vous permettent d'afficher des articles associés aux mêmes mots-clés.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 176 / 1533483

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Avis de recherche  Suivre la vie du site Liste des avis de recherche   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 18