Qui peut donner des renseignements complémentaires ?

WOHLGEMUTH Guillaume, WOLFF Albert, WOLFF Eugène, ZIPF Charles

Informations ADEIF 67

jeudi 6 juin 2013 par Nicolas Mengus

Nous recherchons des informations complémentaires sur le parcours

  • de Guillaume Wohlgemuth (* Balbronn, Bas-Rhin, 7.7.1926).

D’après Paul Hackbarth, de Seelz/Hannover, il se trouvait avec lui au camp de prisonniers de guerre de Baranowitschi en juillet 1947.

  • de Albert Wolff (* Windstein, Bas-Rhin, 23.12.1922).

FPN 34036

Johann Rabitsch, de Homberg Kr. Moers, l’a reconnu sur une photo comme appartenant à son unité et dit l’avoir vu pour la dernière fois dans la nuit de 26 au 27 août 1944 dans le secteur de Hussy (Roumanie).

  • d’Eugène Wolff (* Still, Bas-Rhin, 2.5.1915). Il résidait à Bourg-Bruche au moment de son enrôlement.

FPN 59159.

Fritz Meier, de Welsede über Rinteln K. Schaumburg, l’a reconnu sur une photo comme appartenant à son unité et dit l’avoir vu pour la dernière fois à l’unité en février 1945 à Jordansmühl, au Sud de Breslau (Silésie). Le témoin est parti en permission le 28.2.1945. Lorsqu’il a rejoint sa compagnie le 1.4.1945, il a appris que E. Wolff avait été blessé et qu’il avait perdu un bras.

Fritz Rieckenbrock, de Lendringsen Kr. Iserlohn, l’a reconnu sur une photo comme appartenant à son unité et dit qu’il était avec lui pendant une demi-année en cuisine. Le 10.5.45, ils sont tous les deux été fait prisonniers à Grodien (Tchécoslovaquie) et ont été séparés dès le début de leur captivité.

Ludwig Hulster, de Lenne/Sauerland, Werner Röther, de Werdohl/Kleinhammer et Gustav Hildebrandt, de Kammerbach, témoignent qu’E. Wolff a été grièvement blessé en Silésie ou qu’il a été fait prisonnier à Grodien. Il est possible qu’il y ait confusion entre deux Wolff présents dans l’unité correspondant à la FPN 59159 : Eugène Wolff, grièvement blessé dans le secteur d’Oberglogau, et Leo Wolff, d’Aachen, capturé par les Russes. Il est possible que F. Rieckenbrock se soit trompé, car W. Röther, dans un courrier du 17.11.52, précise qu’E. Wolff a été grièvement blessé et qu’il est mort lors des combats dans le secteur de Oberglogau.

  • de Charles Zipf (* Wasselonne, Bas-Rhin, 26.2.1915).

FPN 40060 - Dernière adresse connue : Danzig.

D’après la WASt :

  • caporal (Gefreiter)
  • Plaque n° - 2237 - St. Kp. Gr. E. B. 167 -
  • Appartenait en novembre 43 à la 5e compagnie du Grenadier-Ersatz-Bataillon 167.
  • Grièvement blessé le 8.11.43 près d’Ossetki (Biélorussie).
  • Porté disparu le 27.11.1944 à Schotzhagen.

D’après la Région Alsace :

Nom ZIPF
Prénom Charles
Date de naissance 26 février 1915
Lieu de naissance Wasselonne (Bas-Rhin) - France
Lieu de résidence Wasselonne (Bas-Rhin) - France
Incorporé de force dans la Wehrmacht
Dernière adresse connue SP 40060 Danzig
Date de disparition 27 novembre 1944
Lieu de disparition Schotzhagen Front est
Circonstances de décès Inconnu
Mention Mort Pour La France Accordé
Sources
ADEIF - Recueil photo des disparus du Bas-Rhin (ADEIF)
CAEN - Fichier des Incorporés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) - version de 2005
CAEN3 - Fichier des Incorporés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) - version de 2007
REP-1946 - Registre des non-rentrés en 1946

Merci pour tout renseignement.

Courriel : info@malgre-nous.eu


Portfolio

Wolff Eugène - questionnaire (ADEIF 67)
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 462 / 1532181

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Avis de recherche  Suivre la vie du site Liste des avis de recherche   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 23