Téléfilm

MALGRE-ELLES

mercredi 26 septembre 2012 par Nicolas Mengus

MARDI 09 OCTOBRE 2012

A 20.45 sur France 3 sera diffusé le téléfilm Malgré-Elles.

Qui a entendu parler des « Malgré-elles » ? Des jeunes femmes d’Alsace et de Moselle, soumises au travail forcé pour le Reich, en Allemagne, pendant la Seconde Guerre mondiale. Mises en lumière il y a quelques années par Nina Barbier dans un livre et un documentaire, elles sont aujourd’hui les héroïnes de cette fiction-événement réalisée par Denis Malleval.



Photos B. Linder/Italique Productions

  • Réalisation : Denis Malleval
  • Format : 90’
  • Production : Italique productions
  • Directeurs de production : Bertrand de la Fontaine / Laurent Rigaut
  • Premier assistant réalisateur : Patrick Tixidre
  • Régisseur général : Emmanuel Agostini
  • Repéreur : Gontran Froehly
  • Chef opérateur : William Watterlot
  • Chef décorateur : Pascal Deprée
  • Tournage : 27 septembre au 27 octobre 2011
  • Diffusion : 2012 sur France 3
  • Comédiens : Flore Bonaventura, Louise Herrero, Macha Meril, Pierre Kiwitt, Matthias Dietrich, Olivier Walser
  • Lieux de tournage : Bas Rhin : Boersch, Ottrott. Haut Rhin : Kientzheim, Osthoffen, Turckheim
  • Avec la participation de France 3 et du CNC
  • Avec la participation de la Communauté urbaine de Strasbourg, le soutien de la Région Alsace et le soutien de la Région Lorraine, en partenariat avec le CNC
  • Et avec le soutien la Procirep - société des Producteurs - et de l’Angoa

Synopsis

Alice et Lisette sont belles, elles ont 17 ans lorsqu’elles sont arrachées de force à leur famille pour collaborer à l’effort de guerre en Allemagne. Après un séjour de six mois dans un camp d’endoctrinement, elles sont toutes les deux envoyées dans une usine d’armement où elles ont pour tâche de remplir des obus à une cadence inhumaine. Une explosion éclate, elles sont soupçonnées de sabotage et menacées d’être envoyées dans un camp de redressement. Alice et Lisette se croient sauvées lorsqu’on leur annonce leur transfert pour une maternité. Elles découvrent la réalité des Lebensborn (« fontaine de vies ») et l’organisation implacable des nazis pour constituer une « race pure ». Ni l’une ni l’autre ne se doute alors de ce qui les attend…

Casting

Flore Buanaventura incarne ici Alice, la fille d’un médecin, qui va tomber amoureuse d’un major allemand. Si on a pu la voir dans les Petits Meurtres d’Agatha Christie ou encore Magellan, elle tient ici son premier vrai premier rôle à 23 ans.
Lisette, l’autre héroïne, est incarnée par Louise Herrero. Cette jeune fille de 16 ans, actuellement en 1er S tournait en journée et faisait ses devoirs le soir. Elle ne voulait pas manquer l’occasion d’interpréter « un personnage aussi beau avec une telle partenaire et un tel réalisateur ».
Macha Meril vient compléter ce tableau. Elle incarne Lisette âgée et fait office de narratrice à cette histoire. De nombreux comédiens allemands leur donnent la réplique, et s’expriment parfois dans leur langue. Une authenticité dans la mise en scène rare à la télévision, voulue par Denis Malleval qui permettra aux téléspectateurs d’entrer dans le vif du sujet.
De nombreux comédiens alsaciens ont aussi participé à l’aventure, comme Roland Kieffer, Anne Somot, Luc Schillinger, ou Philippe Ohrel que l’on avait pu voir récemment dans les séries Xanadu et Les Invincibles.

Dans les coulisses...

Le téléfilm Malgré elles s’inspire d’événements historiques. Cette œuvre de fiction traite de l’amitié entre les deux alsaciennes, à laquelle vient s’ajouter une histoire d’amour avec un officier allemand meurtri par la guerre.
Si le téléfilm se permet de prendre quelques libertés avec l’histoire spécifique des Malgré-Elles en développant quelques scènes autour d’un Lebensborn, il n’en demeure pas moins un projet qui tient à rester réaliste.
Un grand travail de recherche a été réalisé par les équipes des costumes et de la décoration, qui ont créé pour le téléfilm des vêtements (vêtements du RAD) et des éléments de décors précis (obus, broches du RAD, etc). Le téléfilm est diffusé en 2012, soit 4 ans après que les Malgré-Elles aient été reconnues et indemnisées.

Lieux de tournage

Sur les 23 jours de tournage, 19 ont été réalisés en Alsace. C’est ainsi que le château d’Osthoffen prête ses traits au Lenbensborn, maternité pour constituer une « race pure ». Kientzheim aura revécu l’annexion de l’Alsace, puis dans la foulée de la même journée sa libération. A Turckheim, l’équipe a reconstitué une ancienne usine d’armement criante de réalisme. Nos deux héroïnes y ont été enrôlées de force pour servir le Reich. Autre décor important du téléfilm, le camp RAD ou étaient formées les futures Malgré-Elles. Ce décor a été reconstitué en Lorraine dans le camp militaire de Bitche. Enfin en Alsace, les forêts et routes avoisinantes de Boersch et Ottrott ont servies de décors pour certaines scènes en extérieur.


Mots-clés

Les liens ci-dessous vous permettent d'afficher des articles associés aux mêmes mots-clés.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1349 / 1534404

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 17