SCHLATTER René

jeudi 29 mars 2012 par Nicolas Mengus

René Joseph Schlatter (* Strasbourg 1.4.1920), typographe, fils de Antoine Schlatter et de Marie Schnell, d’Ebersheim (Bas-Rhin).
En 1942, il appartenait au Feldkleidungsamt de la Luftwaffe à Mulsach/Saarburg, avant d’être relevé de ses fonctions et être incorporé de force dans la Wehrmacht en janvier 1943 (voir fiche WAST). Il est déclaré décédé dans la région de Witebsk (Biélorussie) le 22.6.1944 - SP 22302 D (transcription du 19.6.1962).

Selon les dires de mon grand-père maternel, Antoine Schlatter, et en présence de ma grand-mère et de ma mère, il a reçu la visite de deux représentants de la Wehrmacht, entre la fin juin et la mi-juillet qui lui ont signifié la disparition de son fils René et ont remis de la croix de fer de 2e classe, ainsi qu’un document dactylographié signifiant la date de la disparition et le lieu. Il avait le grade de caporal (Gefreiter) Ces documents n’ont malheureusement jamais été retrouvé.

Il figure sur la liste des non-rentrés bas-rhinois de 1945, p.105.

Il est « mort pour la France » le 22.6.1944.

Renseignements transmis par son neveu Jacques Romeu.

* Le Füsilier-Bataillon 156, anciennement Divisions-Bataillon 156, a été anéanti à Witebsk en juin 1944. Il est reconstitué en juillet 44 sous le nom de Füsilier-Bataillon 56.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 669 / 1528804

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Portraits de Malgré-Nous   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 15