Haut-Rhin

GAMB Camille

Portrait réalisé par Daniel Morgen

jeudi 22 mars 2012 par Nicolas Mengus

Gamb Camille (* 3.12.1923 à Heiteren, Haut-Rhin, + 28.07.1944 à Öels, Silésie). Instituteur.

Les dossiers personnels des enseignants que l’Inspection académique a pu récupérer après la guerre – et qui ont été versés aux Archives départementales – ont souvent permis aux intéressés de justifier leurs droits ultérieurs à pension.
Mais, dans certains cas, ils ont aussi été utilisés pour justifier les droits à l’indemnité de Malgré-nous, issus de l’accord international du 31 mars 1981. La date limite de dépôt des dossiers a ensuite été fixée au 30 avril 1989.

Le 6 août 1983, la mère de Camille Gamb, décédé le 28 juillet 1944 en Silésie, écrit à l’Inspecteur d’Académie du Haut-Rhin pour obtenir des documents en vue de la reconnaissance de l’incorporation de force dans la Wehrmacht.

L’Inspecteur d’académie lui fait parvenir les pièces contenues dans le dossier de l’administration allemande (Ministerium für Erziehung, Unterricht und Volksbildung du Gau Oberrhein, aussi appelé Ministerium für Kultur und Unterricht du Gau Oberrhein (Bade et Alsace).

Ce dossier indique que, après le Reichsarbeitsdienst (accompli à partir du 7 octobre 1942 et sans doute jusqu’à fin 1942), Camille Gamb a été affecté comme enseignant – außerplanmässiger Lehrer - à Heddesheim (Landkreis Mannheim, arrondissement de Mannheim) le 1er janvier 1943.

Le 1er mai 1943, il est incorporé dans l’armée allemande („ zur Wehrmacht eingezogen“).

28.07.1944 : date de son décès à Öels en Silésie/ « für Volk und Reich gefallen ».

Le 11.08.1944, donc après la mort de Camille, le Ministère lui adresse une nomination comme außerplanmässiger Lehrer à Wettolsheim avec service effectif à Heddesheim (Lkr. Mannheim), avec la mention „zur Zeit in der Wehrmacht“. Une copie de cette lettre est adressée à la famille, une autre au Kreisschulamt de Heidelberg et aux services financiers en Alsace.

23.09.1944 : une lettre du Kreisschulamt de Heidelberg, que la famille a informé du décès de Camille, porte la mort de l’enseignant à la connaissance du Ministère de l’enseignement du Gau Oberrhein à Strasbourg : « Heldentot des els. Lehrers Camille Gamb in Heddesheilm/ Lkr. Mannheim, Gefreiter und Inhaber des Eiserne Kreuz II. Klasse und Sturmabzeichen von Silber ».

Sur la dernière fiche de paie établie – les services établissaient une fiche pour chaque modification du salaire – le service financier a porté une mention manuscrite : l’information est arrivée après le versement des traitements de novembre 1944. Comme il est impossible de faire parvenir l’allocation de décès (Sterbegeld), nous renonçons à demander le reversement des sommes indûment perçues. « Von der Rückforderung der überhobenen Beträge wird daher abgesehen ».

Tout ce récapitulatif permet facilement d’imaginer quelles étaient les conditions de la guerre à l’été et à l’automne 1944 et leurs conséquences sur les familles.

Le dossier ne dit pas si la mère de Camille Gamb a eu gain de cause dans la demande d’indemnisation.

Daniel Morgen (Sources ADHR – cote 66 544).

* Fiche du Volksbund transmise par Claude Herold :

  • Camill Gamb konnte im Rahmen unserer Umbettungsarbeiten nicht geborgen werden. Die vorgesehene Überführung zum Sammelfriedhof in Groß Nädlitz / Nadolice Wielkie war somit leider nicht möglich. Sein Name wird im Gedenkbuch des Friedhofes verzeichnet..
  • Name und die persönlichen Daten des Obengenannten sind auch im Gedenkbuch der Kriegsgräberstätte verzeichnet.
  • Nachname : Gamb
  • Vorname : Camill
  • Dienstgrad : Gefreiter
  • Geburtsdatum : 03.12.1922
  • Geburtsort : Heiteren
  • Todes-/Vermisstendatum : 28.07.1944
  • Todes-/Vermisstenort : Rela Oels

* Rela Oels signifie probablement « Reserve Lazarett Oels ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1027 / 1531546

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Portraits de Malgré-Nous   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 35