APOGA

Une déclaration et une motion

jeudi 22 mars 2012 par Nicolas Mengus

Bernard Rodenstein nous prie de publier une Déclaration et une Motion qui ont été votés à l’unanimité des membres présents et représentés lors de l’Assemblée Générale de l’APOGA du 16.3.2012.

Assemblée générale – vendredi 16 mars 2012 – Hilsenheim

DECLARATION

Les membres de l’assemblée générale des pupilles de la Nation, orphelins de guerre d’Alsace, réunis en Assemblée générale annuelle à Hilsenheim, ce 16 Mars 2012,

  • constatent avec amertume que la promesse faite en Mai 2007, par le Président de la République nouvellement élu, d’indemniser d’une égale manière tous les orphelins de la seconde guerre mondiale n’a toujours pas été tenue à la veille de la fin de son mandat.
  • Se sentent floués d’avoir cru que les travaux des diverses commissions installées par ses soins allaient débloquer une situation d’inégalité flagrante depuis les décrets de 2000 et de 2004 qui ont institué l’indemnisation de certaines « catégories » d’orphelins, comme si les conséquences de la perte d’un être cher pour fait de guerre n’étaient les mêmes pour tous.
  • Partagent l’indignation de celles et de ceux d’entre eux qui, le 5 décembre 2011, ont été refoulés, à proximité de l’Elysée où ils allaient déposer 3000 requêtes en vue du règlement de ce dossier.
  • Réfutent l’argument financier qui leur est opposé systématiquement depuis près de 2 ans alors que les réponses officielles des pouvoirs publics déplorent la discrimination dont ils sont frappés.
  • Réaffirment que les 200 millions nécessaires chaque année pendant 10 ans, peuvent être mobilisés par une taxation spéciale sur le commerce des armes et réclament, plus que jamais, la création du FIVIG (fonds d’indemnisation de toutes les victimes de guerre) utilement proposée par leur fédération nationale, la FPN.
  • Encouragent leurs représentants nationaux à poursuivre le combat en vue de la création de ce système permanent de dédommagement des victimes de guerre.
  • Sollicitent dès à présent d’être reçus, dans les meilleurs délais, par le futur chef de l’Etat qui doit être élu le 6 Mai prochain, afin de ne pas laisser s’enliser à nouveau leur juste et légitime revendication.

MOTION

L’APOGA réclame 500.000 euros à la FEFA.

Les membres de l’Association des pupilles de la Nation, orphelins de guerre d’Alsace, réunis en assemblée générale annuelle à HILSENHEIM ce 16 Mars 2012, ont récemment pris connaissance des informations fournies par la FEFA (Fondation entente franco-allemande), présidée par l’ancien ministre André BORD, au sujet de l’utilisation qu’elle a faite des dédommagements versés par l’Allemagne aux incorporés de force.

Ils n’entendent pas revenir sur les montants alloués aux principaux bénéficiaires et aux veuves de guerre, pas davantage qu’ils ne s’intéressent aujourd’hui aux multiples destinataires de subventions dont l’affectation peut quelque peu surprendre, parfois.

Ils demeurent stupéfaits par la décision prise en 2010, de déclarer close l’indemnisation des incorporés de force et de leurs descendants et d’affecter les intérêts restants à des activités de plus en plus éloignées de l’objet initial.

Certes, les statuts et les buts ont été modifiés en toute légalité. Nous avions souhaité être entendus par l’assemblée générale mais l’entrée dans les lieux nous a été interdite.

Nous venions pour dire haut et fort que pour beaucoup d’entre nous, orphelins de guerre, la page était loin d’être tournée.

Pour toutes celles et tous ceux dont le père a été porté disparu, l’incorporation de force demeure un drame d’une cuisante actualité.

Ce n’est que depuis quelques années que les recherches de tombes dans les pays de l’EST où la plupart ont été portés disparus, permettent de découvrir le lieu et la date du décès de tel ou tel.

Le travail de deuil ne peut commencer qu’à partir de là.

Les membres de l’APOGA estiment que la prise en charge d’un premier voyage sur la tombe (l’Etat français limitant sa contribution au voyage de Strasbourg à la frontière allemande !!) incomberait naturellement à la FEFA.

Sur les 7 millions d’euros que possède encore la FEFA, ils trouvent logique qu’un montant de 500.000 euros leur soit restitué pour solde de tout compte et pour permettre au plus grand nombre d’entre eux de faire le pèlerinage qui s’impose.

* APOGA – association des Pupilles de la Nation, orphelins de guerre, d’Alsace

  • 78a, avenue de la République
  • 68000 COLMAR

* Site internet : http://www.apoga.fr


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 225 / 1528282

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 8