Trois questions à Alphonse Troestler, délégué à la Mémoire Régionale

« Que s’est-il passé au camp de Tambov ? »

Article paru dans « L’Ami hebdo » du 15.1.2012, p.3

lundi 16 janvier 2012 par Nicolas Mengus

Alphonse Troestler, déléguée de la Mémoire Régionale, dresse pour nous un bilan de l’exposition « Que s’est-il passé au camp de Tambov ? », qui a été présentée au Mémorial d’Alsace-Moselle de Schirmeck, et nous expose son devenir.

Pouvez-vous revenir sur la genèse de l’exposition « Que s’est-il passé au camp de Tambov ? » qui a été présentée au Mémorial de l’Alsace-Moselle de Schirmeck jusqu’au 30 décembre dernier ?

Cette exposition s’est inscrite, fort logiquement, dans le cadre de la politique volontariste menée par les trois grandes collectivités alsaciennes, la Région et les deux Départements, dans le domaine de la Mémoire et dont le pilier principal est constitué par le Mémorial de l’Alsace-Moselle à Schirmeck. Mais elle a également permis de présenter, à un large public, une synthèse très complète de nos connaissances sur le camp de Tambov, le tout enrichi de nombreux éléments nouveaux extraits, en particulier, des archives de l’Oblast (région) de Tambov et concernant le camp 188 de Rada ainsi que l’hôpital de Kirsanov, soit plus de 4 000 pages de documents qui ont pu être numérisés, en octobre 2007, à l’initiative du Président Philippe Richert, par le Conseil Général du Bas-Rhin, puis traduits par le département d’Etudes slaves de l’Université de Strasbourg.

Cette exposition exceptionnelle a manifestement eu un impact très positif sur la fréquentation du Mémorial. Quel bilan, même partiel, peut-on déjà tirer de cette manifestation ?

Le bilan de l’exposition, tant du point de vue de sa fréquentation, que de celui de sa contribution à la connaissance de ce drame terrible que fut la captivité des Alsaciens et des Mosellans dans les camps soviétiques et du regard nouveau que nous pouvons désormais lui porter, est incontestablement positif. L’accès à cette exposition ayant été libre, il n’est pas possible de comptabiliser, de manière précise, le nombre total de ses visiteurs. Mais ce qui est sûr, c’est que la fréquentation du Mémorial lui-même, pendant cette exposition, a connu une augmentation significative, de plus de 4 %, de ses visiteurs sur l’ensemble de la période par rapport à l’année précédente et même …de 64 % pour le seul mois qui a suivi l’ouverture !

Que vont devenir les éléments de cette exposition, qu’il s’agisse des différents panneaux ou des reconstitutions qui lui ont servi de décor ?

Un certain nombre d’éléments de cette exposition, des panneaux et même des reconstitutions, vont intégrer et donc enrichir, dès ce mois de janvier 2012, le parcours permanent présenté au sein du Mémorial, sans oublier la reconstitution des deux silhouettes de baraques du camp de Tambov, présentées à l’extérieur, en contrebas du Mémorial, qui vont rester en place. Les autres éléments vont servir de base à l’exposition itinérante qui devrait être présentée dans d’autres lieux en Alsace et en Moselle. Par ailleurs, une version allégée de cette exposition, sans les reconstitutions, mais tout aussi complète dans ses informations, va être mise à la disposition des établissements scolaires, collèges et lycées alsaciens, et va même être présentée, au mois de mai prochain, au Luxembourg.

Propos recueillis par Nicolas Mengus


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 543 / 1533725

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 24