SCHERRER Marcel : Rescapé de Königsberg

Témoignage recueilli et mis en forme par Patricia et Pascal Landry

lundi 25 juillet 2011 par Nicolas Mengus

Né en 1926 à Lichtenberg, Marcel Scherrer (dont le prénom avait été germanisé en « Kurt » !), est incorporé au RAD (RAD Lager-Flugplatz Düsseldorf-Lohausen) en 1943, puis dans l’armée allemande l’année suivante ; lors du conseil de révision, il échappe à la Waffen-SS à cause de son « type français » ! Il est versé dans les Transmissions. Au moment du départ de Königsberg pour le front, il sympathise avec une jeune femme qui lui donnera une photo sur laquelle elle avait écrit : « Denken Sie oft an
Königsberg. Elly. 2. Aug. 44
 » (« Pensez souvent à Königsberg. Elly. 2 août 44 »). Un moment émouvant que Marcel Scherrer n’oubliera jamais.

La première journée sur le front de l’Est est marqué par une première attaque russe qui se solda par 9 morts et 11 blessés...

Le 28 janvier 1945, il se retrouve à Königsberg, cette fois encerclée par les Soviétiques... l’enfer pour les soldats comme pour les civils. Puis ce fut Pillau, le passage de la Nehrung, la presqu’île d’Héla. Le 9 mai 1945, vers 17h, il se trouve dans un convoi de 5 ou 6 navires pris sous le feu de l’aviation soviétique.

C’est en accostant à Kiel que les rescapés sont entrés en captivité chez les Anglais.

Marcel Scherrer a retrouvé ses foyers le 14 juillet 1945, tout un symbole.

* Fiches du Volksbund d’Alphonse Hiebel et de Théophile Hubert, cités par Marcel Scherrer, transmises par Claude Herold :

  • Nach den uns vorliegenden Informationen ist Alfons Hiebel seit vermisst.
  • In dem Gedenkbuch des Friedhofes Königsberg / Kaliningrad haben wir den Namen und die persönlichen Daten des Obengenannten verzeichnet.
  • Nachname : Hiebel
  • Vorname : Alfons
  • Geburtsdatum : 22.04.1925
  • Todes-/Vermisstenort : Königsberg / Ellakrug / Molchengen / Nautzken /
  • Theophil Hubert wurde noch nicht auf einen vom Volksbund errichteten Soldatenfriedhof überführt.
  • Nach den uns vorliegenden Informationen befindet sich sein Grab derzeit noch an folgendem Ort : Selenzowo - Rußland
  • Der Volksbund ist bemüht, auf der Grundlage von Kriegsgräberabkommen die Gräber der deutschen Soldaten zu finden und ihnen auf Dauer gesicherte Ruhestätten zu geben. Wir hoffen, in nicht allzu ferner Zukunft auch das Grab von Theophil Hubert zu finden und die Gebeine auf einen Soldatenfriedhof überführen zu können.
  • Nachname : Hubert
  • Vorname : Theophil
  • Dienstgrad : Gefreiter
  • Geburtsdatum : 24.07.1921
  • Geburtsort : Lichtenberg
  • Todes-/Vermisstendatum : 22.01.1945
  • Todes-/Vermisstenort : B. Schulzenhoff

titre documents joints

25 juillet 2011
info document : PDF
926.9 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1815 / 1527313

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Les incorporés de force face à leur destin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 35