WENDLING Eugène : Du front de l’Est aux FFL

jeudi 30 décembre 2010 par Nicolas Mengus

Eugène Wendling, de Morschwiller, après avoir effectué le RAD, est envoyé ensuite sur le front de l’Est où son unité est utilisée pour la chasse aux partisans (1943). Après le front russe, il est muté en France (1944). Sa première tentative de désertion est un échec. C’est grâce à un restaurateur d’Airaines, FFI, qu’il a réussi à s’évader. Prisonnier de guerre des Américains, il est transféré en Angleterre où il intègre l’armée française. Son frère, Michel Wendling, également incorporé de force, a été prisonnier au camp de Tambov.

Voir également : http://www.fncv.com/biblio/temoignages/1939-1945/malgre-nous/wendling-eugene


titre documents joints

Wendling Eugène. Témoignage de sa fille aînée

30 décembre 2010
info document : PDF
446.2 ko

Wendling Eugène. Témoignage de son petit-fils

30 décembre 2010
info document : PDF
400.7 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1373 / 1526916

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Les incorporés de force face à leur destin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 20