Communiqué de l’OPMNAM

Philippe Richert et le Mur des Noms

mardi 9 mars 2010 par Nicolas Mengus

COMMUNIQUE de l’ OPMNAM, « ORPHELINS de PÈRES « MALGRÉ–NOUS » d’ ALSACE- MOSELLE » 3 mars 2010

- L’engagement de Philippe RICHERT pour le MUR des NOMS -

Le sénateur Philippe RICHERT, ancien président du Conseil Général du Bas-Rhin durant 12 ans, à confirmé par écrit à l’OPMNAM et lors de réunions publiques, s’il était élu président de la Région Alsace, son engagement plusieurs fois répétés de réaliser notre projet devenu commun d’un MUR des NOMS notamment pour les 40 000 incorporés de force tués ou portés disparus, restés sans sépulture.

Cet accord pris de concert avec le regretté Adrien ZELLER, Charles BUTTNER et Philippe LEROY, présidents des collectivités territoriales d’Alsace–Moselle, a été officialisé à Handschuheim lors d’une réunion de l’OPMNAM sous le haut-patronage de Daniel HOEFFEL, ancien ministre, le 28 novembre 2006.

Comme prévu, pour Philippe RICHERT, ce Mur des Noms, qui accueillera les identités gravées sous le nom de leurs communes d’origines, sera édifié le long des allées d’accès au Mémorial d’Alsace-Moselle à Schirmeck, où il y a la place a-t-il dit. Et d’ajouter, lui qui en fut le principal artisan :

« La réalisation du Mémorial d’Alsace–Moselle a bien été entreprise pour témoigner de l’histoire spécifique de notre région et pour que chacun se souvienne des drames vécus par ses habitants » et là encore de sa main, « et notamment de l’incorporation de force », un rappel à l’Histoire qui arrive à point nommé !

Le Président de la République a aussi apporté son soutien :

➢ « Ces fils de France…, Victimes de l’Histoire…, Ils ne doivent pas être aspirés par l’oubli. Grâce à vous, leurs noms figureront bientôt sur un monument érigé en Alsace- Moselle, sur cette terre de France à laquelle ils ont été arrachés pour être jetés dans des combats acharnés. » (Extraits du message de Nicolas SARKOZY lu à TAMBOV le 26 février 2008 par Philippe RICHERT)

➢ Et d’évoquer aussi la tragédie, suite à la sollicitation de l’OPMNAM, « des Malgré-Nous Alsaciens et Lorrains placés par les vicissitudes de l’Histoire entre deux Patries qui se battaient avec un uniforme allemand et un cœur français et dont le drame restera à jamais l’un des plus poignants de notre histoire commune » (Extraits du discours du 11 novembre, d’une portée nationale et internationale, compte tenu de la présence de la chancelière allemande qui n’a toutefois pas saisi la perche tendue. Quel fossé !).

Ainsi seront exaucés les vœux de dizaines de milliers de familles concernées, brisées, décimées , les veuves, les orphelins, les 130 000 incorporés de force, hommes et femmes.

Ce lieu de recueillement, de témoignage pour les générations futures sera aussi celui de la reconnaissance de la Nation, l’Etat s’étant engagé pour le cofinancement.

Rappelons aussi que Philippe RICHERT est aussi intervenu pour que tous les orphelins de guerre, dont les orphelins des incorporés de force, soient reconnus à l’identique des orphelins de déportés juifs et de déportés résistants, victimes des persécutions et de la barbarie nazie, ce qui fut aussi le cas de nos pères déportés militaires à partir du territoire national annexé.


Portfolio

Lettre de Ph. Richert du 22.9.09
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 491 / 1530568

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 31