Des Françaises au RADwJ

Les Alsaciennes et Mosellanes incorporées de force dans le « service du Travail » du IIIe Reich (1941-1945)

couv du magazine hors série consacré aux Malgré-EllesAujourd’hui, on connaît relativement bien – du moins dans nos régions anciennement annexées au IIIe Reich national-socialiste entre 1940 et 1945 – l’histoire des déportés militaires (également appelés incorporés de force ou, improprement, « Malgré-Nous ») alsaciens et mosellans.

Des incorporées de force surnommées Malgré-Elles


En revanche, leur pendant féminin a fait l’objet de bien moins d’études et publications. C’est pour pallier ce manque que Marlène Anstett recueille témoignages et documents dans le cadre de ses recherches universitaires.

Commandez le tome 4 consacré aux françaises du RADwJ sur la boutique de L'Ami hebdo

 

Actualité du site


 

Derniers témoignages


Derniers documents

 

L’incorporation de force

Au début de l’année 2005, l’Ami hebdo a publié un magazine consacré à l’incorporation de force des jeunes d’Alsace et de Moselle dans l’Armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mes remerciements vont à toutes les personnes qui ont accepté de témoigner, mais aussi à toutes celles qui mettent à notre disposition récits et documents.

Je voudrais exprimer ici ma gratitude à Claude Herold, spécialiste des disparus, Patrick Kautzmann, spécialiste de la recherche de sépultures et de charniers - plus particulièrement ceux attachés à la destruction de la 6e Armée allemande - en Roumanie, en Moldavie et en Hongrie, et à Gérard Schutz, spécialiste des monuments aux Morts et contributeur du site Mémorial GenWeb. Ils font beaucoup pour notre site et la recherche d’informations sur les Alsaciens-Mosellans tués ou portés disparus.

Un grand merci également à mes collègues Marie Laemmel et à Matthieu Hilbert qui ont largement contribué à faire de ce site l’outil de découverte, de documentation et d’échange d’informations qu’il est aujourd’hui.

Merci aussi à Marie Goerg-Lieby, Richard Klein - qui nous permet d’établir de précieux contacts avec la Russie -, Christine Meyer - qui travaille sur les non-rentrés de Lettonie, d’Estonie et de Lituanie - et Yves Scheeg pour les informations, documents et leur soutien.

Nicolas Mengus


Les malgré-nous d’Alsace et Moselle : combien étaient-ils ?

Le journal L’Ami hebdo s’associe au recensement des incoporés de force alsaciens et mosellans, entrepris par la Moselle, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, en mettant progressivement en ligne, outre des témoignages, des portraits de « Malgré-Nous » et de « Malgré-Elles » (rédigés sur la base de la fiche téléchargeable), ainsi que des avis de recherche.

Merci à toutes les personnes qui s’associent à cette grande enquête mémorielle.

NM


Liste des non rentrés

Notre site vous propose de télécharger des listes de noms de malgré-nous non rentrés, par département. Veuillez remarquer que ces listes, établies après-guerre sont non exhaustives.


En MoselleDans le Bas-RhinDans le Haut-Rhin

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1500787

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13